Séjour minimum: ami ennemi

lundi 4 février 2019

Séjour minimum: ami ennemi

Les restrictions de séjour minimum peuvent être un allié pour essayer de contrôler la demande, mais elles constituent également un risque. 

La stratégie d'application des restrictions de séjour minimum est utilisée depuis longtemps, mais si elle n'est pas très bien maîtrisée, elle implique un risque qui peut être converti en perte de réserves potentielles.

On peut essayer de contrôler la demande, mais c'est pas possible de le faire totalement. Combien de fois les réservations qui entrent laissent des vides dans le calendrier, mais qui ne sont pas disponibles en raison du séjour minimum?

Heureusement, nous disposons d'une technologie qui, comme toujours, peut nous aider à minimiser les risques et par conséquent les pertes économiques.

La solution proposée par Icnea est simple et efficace à la fois: souligner ces jours qui ne sont plus vendables, prisonniers de leurs propres restrictions de séjour minimum. Ce remède simple peut amener les gestionnaires à bénéficier d'une augmentation pouvant atteindre jusqu'à 10% de plus de réserves souvent perdues.

Voulez-vous plus d'informations?

Inscrivez-vous pour un essai gratuit de 30 jours et commencez à explorer la puissance du PMS d'Icnea.

Demander une démo
demo icnea pms